Pourquoi monte-t-on toujours à cheval ?
April 24, 2018

L’ouverture du corps scientifique et des haras nationaux sur les émotions du cheval

De nombreux paramètres influencent la qualité de la relation homme cheval.

Ainsi, le tempérament de l’animal (influencé par son patrimoine génétique (race et parents)) vont moduler ses réactions lors d’une approche par l’homme. De même, son comportement peut être modifié par la douleur, la peur, la privation de contacts sociaux ou tout autre élément de son environnement.

La nature des interactions passées qu’il a eues avec les êtres humains est aussi un élément essentiel à prendre en compte. Il a été montré que la manière dont les soigneurs s’occupaient des chevaux qui leur sont confiés peut avoir une influence sur leur réaction, amicale ou agressive, envers une personne inconnue.

Le tempérament, l’humeur ou même l’expérience du soigneur sont à prendre en compte car le cheval semble sensible à l’état émotionnel de l’humain.

Il est indispensable d’établir une relation positive avec le cheval au quotidien de manière à limiter des réactions comportementales qui peuvent provoquer un accident. Origine du document : http://www.haras-nationaux.fr /



Tout le travail que la kinésiologie met en place est un travail de libération des stress émotionnels issus de mauvaises expériences propres à l’individu. Les haras nationaux dans l’article ci-dessus démontrent bien que le comportement du cheval est en lien direct avec son environnement et ce qu’il a vécu, et de sa mémoire générationnelle.

Certaines réactions de peurs ou défense d’un cheval envers son cavalier ou un individu peut donc avoir une provenance tout à fait différente du couple homme/cheval propre et être liée à ce que le cheval a vécu avant même de l’avoir rencontré.

La kinesiologie permet d’aller chercher l’origine propre d’un blocage et de déterminer à quel âge cela s’est produit. Le questionnement du corps sait y répondre car tout s’inscrit. Une fois l’origine déterminée, il est alors plus facile de venir travailler à la racine et de mieux comprendre le comportement ou les réactions de son cheval. Il est donc est impératif avant de travailler « en direct » sur le couple homme cheval de nettoyer les blocages propres à chacun, d’en observer l’évolution puis de réadapter les objectifs au fil des séances.

La compréhension de son compagnon de travail ou de vie est primordial pour aller dans le même sens et permettre à chacun de donner le meilleur de ses capacité. Un cheval incompris, rentrera dans des réflexes archaïques de défense et sera constamment en lutte ou en inhibition. Dans un cas comme dans l’autre cela ne sera pas bon pour l’avancement du travail puisque le conflit ouvert ou silencieux s’en suivra.

Apprenez à comprendre et à lire les émotions de votre cheval pour une intégration fluide des informations !